skip to Main Content
Les Derniers Survivants

Les Derniers Survivants

Réalisation d’un film avec l’association Zéro de Conduite

Au tout début de formation Prépa avenir jeunes nous avons effectué un projet collectif qui nous  a permis de travailler ensemble, de briser la glace et de mieux apprendre à nous connaitre.
Le projet était de créer un film afin de parler de la formation,  des moments  que l’on pourrait avoir pendant la formation et parler des inconvénients dans le monde,  d’où  le titre du film

Derniers survivants

Le temps du projet était de trois semaines, 3 semaines qui nous ont paru être 3 jours, alors qu’au début on ne pensait pas avoir assez de temps.
Un professionnel est venu pour nous expliquer le métier de vidéaste. On a mélangé nos idées afin de trouver un scénario qui représentait Prisme.  Des moments de partage et d’échange, les choix des personnages.

 Les intervenants et l’équipe porteuse du projet ont imaginé ensemble un contenu afin de mettre en place un scénario réalisable. Pendant la création du scénario on se trouvait ridicules car nous ne trouvions pas un dialogue adapté à notre scénario. Mais à force de donner des idées en collectif et aidé par l’intervenant,  on a réussi à trouver des idées intéressantes.
 Le film est  organisé en 3 parties : la découverte du monde, la présentation d’une formation et le contenu. Pas de manière réaliste, mais en utilisant la fiction.

Pendant la Réalisation du film nous avons  filmé des  séquences en dehors du centre de formation.

Filmer en extérieur, ce n’est pas toujours facile il faut  s’adapter à l’environnement ;  alors qu’on faisait des prises de vue dans la rue, un couple vivait un conflit… nous avons attendu la fin de leur colère….

Ça m’a apporté des connaissances sur le métier de vidéaste et je me suis rapprochée des autres stagiaires

Zalafa

Après, il fallait faire avec les avions qui passaient, des personnes qui restent dans les champs de la caméra et qui ne veulent pas bouger, Une passante promenait son chien pile au moment de la prise de vue.  On du dialoguer…..et être patient.

J’ai découvert le métier de vidéaste, j’ai aimé travailler en groupe et faire la rencontre des autres stagiaires 

Marie

Il y a eu des moments épiques : Un membre de l’équipe a perdu sa chaussure  pendant le tournage, et son téléphone a sonné pendant qu’il filmait, une actrice refusait pour raison d’hygiène de boire au goulot de la bouteille.

On a choisi et conservé une partie des  prises de vues que nous  vous laisserons  découvrir en regardant le film.  

Back To Top