skip to Main Content
Le Grand Soufflet

Le Grand Soufflet

Le Grand Soufflet, une édition atypique

« Piano de poche et culture nomade », cela fait de plus de 25 ans que le Grand Soufflet voyage au rythme de l’accordéon.

En dépit des contextes sanitaires, le festival du Grand Soufflet s’est déroulé sans encombre à Rennes.

Ayant pour thème l’accordéon mais aussi l’harmonica, comme chaque année, les festivités du Grand Soufflet  ont eu lieu du 30 septembre au 4 octobre au parc du Thabor de Rennes.

Un partenariat avec le dispositif Parcours plus du centre de formation Prisme et l’association du Grand soufflet a eu lieu cette année encore. Dans le cadre d’un partenariat entre Prisme et le Grand soufflet, Dimitri DELESTRE  responsable des relations publiques du festival, met en relation des jeunes stagiaires de Prisme et les équipes techniques présentes sur le montage du festival.

« Malgré que le COVID-19 soit toujours d’actualité, cela ne nous a pas empêché de participer au montage du Grand Soufflet. Au contraire cela nous a fait plaisir de travailler  avec l’équipe. »

Max

Lors du montage du festival, on a pu constater la participation des jeunes à diverses tâches. A leur arrivée, les bases étaient déjà installées par des professionnels du métier. Les jeunes ont été divisés en plusieurs groupes afin de bien pouvoir se départager les tâches. Une partie se chargeait d’installer les barrières et les bâches autour du chapiteau. Tout comme d’autres se chargeaient de la mise en place des loges pour les artistes. Après, ils ont participé à  la disposition des panneaux de signalisation et publicitaires autour du secteur du festival.

L’organisation des places était assez complexe car il fallait respecter les consignes barrières liées au COVID-19.

Mais malgré cela, tout fut installé sans encombre et même les gels hydro alcooliques disposés sur tout le festival n’ont pas manqué à la fête !

D’un avis personnel, lors de ma présence sur les lieux du festival, j’ai découvert au Grand Soufflet un instrument que je ne considérais pas beaucoup auparavant.

Lors de notre participation à l’installation, j’ai aussi pu observer plusieurs métiers dans le secteur comme technicien, ingénieur du son, et encore tant d’autres.

Max

Back To Top